La technologie en voyage

Il fut un temps pas si lointain où voyager comportait son lots de difficultés et d’irritants. Situations qui peuvent maintenant être évitées grâce à la technologie.

Dès le début de mon périple en Asie, je me suis fait recommander par un backpacker l’appli Maps.Me. J’ai bien vite réalisé qu’elle était l’incontournable de tous les routards et voici pourquoi…

Maps.Me c’est un peu comme GoogleMap mais qui fonctionne même sur le mode avion. Elle utilise le GPS de votre téléphone sans utiliser les données. Vous téléchargez la map du pays désiré lorsque vous êtes connectés à Internet; elle comprend les principaux points d’intérêts, centres touristiques, hôtels et restos et les routes même secondaires. Si l’endroit que vous cherchez n’est pas inscrit, vous pouvez y mettre un point pour le sauvegarder. Cette appli m’a été très utile mais elle a aussi ses failles donc je préfère vous les dire pour que vous sachiez à quoi vous en tenir!

maps.me
L’appli Maps.Me

Premièrement, certains endroits sont plus incomplets que d’autres (ça m’a particulièrement frappée à Paï en Thaïlande et à Java en Indonésie). Donc il faut parfois faire une recherche dans GoogleMap au préalable puis inscrire les endroits désirés dans Maps.Me pour y avoir accès lorsque la connexion Internet ne sera plus au rendez-vous. Deuxièmement, l’appli prend les petites routes (quasi-trottoirs) pour piétons en compte donc mon copain et moi, on s’est retrouvés dans une impasse en revenant du Kawah Ijen à Java et on a dû virer un peu pour retrouver un chemin pavé et enfin retourner à l’hôtel.

Par contre, l’appli m’a été très utile à Probolinggo vers le Mont Bromo, toujours à Java. Ayant lu plusieurs blogues, j’étais avisée qu’il y avait une sorte de mafia pour attraper les touristes à la sortie du train et les emmener dans des stations de bus bidons au lieu du terminal officiel, afin d’accéder à Cemero Lawang – le village au pied du Bromo. J’avais donc mon téléphone ouvert sur l’appli et je suivais où le taxi nous emmenait. À plusieurs reprises il a tenté de nous débarquer à la mauvaise place mais je lui brandissais toujours le GPS à la figure! Ce qui est bien, c’est qu’une image vaut mille mots et montrer qu’on a le plan et qu’on sait exactement où on va, ça les arrête dans leur élan de nous escroquer! Ils ont quand même réussi à nous débarquer 800m avant le terminal mais ça, c’est une autre histoire! En fait, c’est dire à quel point ils tentent tout pour nous déposer dans les soit-disant offices de tourisme qui appartiennent à leurs amis et pour ainsi toucher leur cote. Soyez prêts si vous passez par là!

go-jek
Go-Jek, service de taxi en moto

L’autre appli super pratique si vous passez en Indonésie, c’est Go-Jek. C’est le même principe que Über mais en moto. Et ça coûte rarement plus de 2$ pour un trajet normal. Si vous êtes dans un resto ou un hôtel, où il y a pratiquement toujours un wi-fi, c’est très facile de les commander, et les chauffeurs sont vraiment gentils, même s’ils parlent peu anglais!

Finalement, la technologie la plus pratique restera toujours à mon avis l’accès à mon téléphone intelligent. Que ce soit pour faire une réservation d’hôtel, pour régler un problème de billets d’avion, accéder à ses courriels pour avoir ses numéros de confirmation qu’on a oubliés de prendre en note, il n’y a rien de mieux que de débarrer son téléphone avant de partir en voyage (étape essentielle à faire avec votre compagnie de cellulaire parce que vous ne pourrez pas y mettre une autre carte) et s’acheter une carte sim en arrivant dans le pays. Il y a toujours des kiosques à l’aéroport et c’est vraiment pas cher. En Birmanie, ça m’a coûté à peine 12$ pour 2 semaines d’Internet et il était PLUS que nécessaire parce que le 3G est souvent plus rapide que le wi-fi… En Thaïlande, vous trouverez des cartes sim dans tous les Seven-Eleven (soit à tous les coins de rue!), et en Indonésie aussi, il y a des points de vente partout.

Cratère Bromo
Le cratère fumant du Bromo et Éloïse au comble du bonheur – Photo Jérôme Hof

Et je dois dire que de faire un appel FaceTime avec sa famille du haut d’un volcan fumant, perdu dans un nuage de soufre et un désert de cendre, ça n’a vraiment pas de prix!

Vive la technologie!

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Pour mon voyage le long de la Loire, j’avais téléchargé l’application la Loire à vélo. En effet, c’est bien pratique quand il n’y a plus de panneaux!

    Aimé par 1 personne

    1. Éloïse dit :

      Ah! Je ne connais pas?! Est-ce que ca existe pour d’autres endroits que la Loire?

      J'aime

      1. aucune idée, j’ai découvert ça sur le coup!

        Aimé par 1 personne

  2. Jacques Blain dit :

    Très apprécié pour la qualité du contenu et pour ta générosité de le partager.Merci

    J'aime

    1. Éloïse dit :

      Merci Jacques! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s