Le triste sort des éléphants thaïs

Quand on pense à la Thaïlande, on pense souvent aux éléphants. C’est pratiquement l’emblème du pays et on en retrouve du Nord au Sud mais plus spécialement au Nord, là où je me trouve présentement.

Ces immenses bêtes nous fascinent et les attractions autour des éléphants pullulent. Comment être un touriste avisé et faire un choix éclairé? Je vais vous le dire!

Les éléphants sont des animaux incroyablement intelligents et sensibles. Il a été prouvé dans une étude anglaise de 2009 (Elephant cognition in primate perspective) que les éléphants sont capables d’empathie, tout comme les primates ou les humains, en plus d’utiliser des outils pour arriver à leurs fins, de reconnaître à qui ils ont à faire, etc., et ils ont une mémoire extrêmement plus développée que la nôtre.

Des éléphants heureux
Un groupe d’éléphants au Elephant Jungle Sanctuary

Malheureusement, changer les mentalités prend beaucoup de temps et ces pachydermes sont  principalement utilisés par l’homme à travers le monde soit pour son ivoire en Afrique, pour des travaux forcés en Asie, ou pour les surexploiter dans les cirques ou les zoos. Alors que ces animaux pourraient nous enseigner par leur sagesse, nous les maltraitons et ne leur montrons pas le respect qu’ils méritent.

Alors si on se disait les vraies choses? Comment un éléphant est dressé pour qu’il devienne docile et accepte de porter des humains sur son dos?

Un éléphant sauvage n’est pas soumis et ils sont généralement volés ou séparés de leur mère à un très jeune âge. Les éléphants qui tentent de les protéger sont souvent tués. Les éléphanteaux sont ensuite torturés de façon à briser leur esprit, comme ils le font aussi avec les chevaux sauvages ou même les humains pendant la guerre.

Un bullhook
Le bullhook est utilisé par le mahout pour maltraiter l’éléphant.

Ce procédé s’appelle le phajaan et il est fondé sur une vieille croyance qui veut que l’esprit de l’éléphant puisse être séparé de son corps afin que l’humain puisse le contrôler totalement. Des crochets appelés bullhook sont utilisés pour les frapper et percer leur peau, ils sont privés de sommeil, de nourriture et d’eau et parfois, leur trompe est attachée, retenue en haut pendant des jours afin qu’ils ne puissent par toucher leurs blessures. Il y a des vidéos très choquants sur internet, si vous voulez pousser votre enquête plus loin. (Moi, je n’ai même pas eu le courage de regarder. Je finis toujours en sanglots quand je visionne de la brutalité animale,et là, je suis en public; ça serait embarrassant!)

50% des éléphants ne survivent même pas à leur semaine de torture et les survivants sont souvent fous donc doivent être tués. Une fois le processus de phajaan terminé, le mahout (dresseur de l’animal) continue de rappeler sporadiquement à l’éléphant son traumatisme en le frappant sans raison ou en appuyant sur une blessure maintenue à vif.

En apparence, les éléphants dans les camps peuvent avoir l’air heureux parce qu’ils sont maintenant bien nourris et câlinés des touristes qui les couvre d’amour, mais sachez que si vous allez dans un endroit qui permet de monter les éléphants, ces derniers ont assurément connu le phajaan et continuent d’être traités en fonction de cet élevage barbare.

No Riding, No Hurting, No Chaining
No Riding, No Hurting, No Chaining

En tant que touristes et consommateurs, il nous appartient de s’informer et de choisir un endroit qui privilégie un contact animal éthique. Présentement à Chiang Mai, il y a le Elephant Nature Park ainsi que le Elephant Jungle Sanctuary qui mettent de l’avant cette philosophie. Interdiction de monter les éléphants et bien que ces deux compagnies subsistent avec le tourisme, il s’agit de tourisme responsable, où les besoins des éléphants passent avant les nôtres. Vous ne verrez pas de crochet dans les mains des mahouts et aucune blessure suintante sur la peau des pachydermes. Si les éléphants se font trop vieux, on les laisse tranquilles! Le but, c’est de leur donner une belle vie, pour oublier le passé traumatisant qu’ils ont tous connus.

Plus de gens opteront pour ce genre d’endroit, plus les mentalités changeront et les animaux auront droit à une vie agréable, dès leur jeune âge. Il y a encore du chemin à faire, mais c’est notre devoir de faire connaître la face cachée des tours d’éléphants en Asie. Passez le mot!

Éloïse et un éléphant - Selfie
Selfie avec un éléphant après qu’il aie englouti toutes mes bananes!

 

 

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Johanne Routhier dit :

    Merci pour ces informations, j’en prends bonne note. Je quitte cette semaine pour la Thaïlande. Bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

  2. mariefroue dit :

    Tes articles sont vraiment intéressants et passionnants !!! Tu as vraiment du talent!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s