Le Guatemala et ses volcans

Cette année, mon très attentionné copain m’a amenée au Guatemala pour mon anniversaire. Une semaine, top chrono!

Le but, c’était de voir des volcans parce que je suis obsédée par le phénomène et le Guatemala est une terre de feu. J’ai toutefois quelques conseils pour vous qui voulez suivre mes traces sur les flancs de montagnes cendrées.

Premièrement, avez-vous une assurance-voyage? Eh! Bien! Je vous le recommande vivement. Mon copain est tombé malade dans l’avion et ça s’est avéré être une pharyngite. Il était au bord de l’agonie et a dû rencontrer un docteur puis prendre des antibiotiques. Ça fait cher quand on a négligé les assurances voyage. Je vous conseille SecuriGlobe. C’est un courtier d’assurances et ils sauront vous donner le plan adapté au type de voyageur que vous êtes, à des prix très compétitifs.

Deuxièmement, êtes-vous en forme? Un volcan, c’est sacrément escarpé. La plupart des treks sont considérés comme avancés. Vous devez impérativement avoir des bons souliers de randonnée, et un excellent cardio! Non seulement c’est à pic mais les pierres ponces roulent sous les pieds et ça donne l’impression d’avancer dans des gros sables mouvants. On a visité Pacaya, réputé sur Internet pour avoir de la lave visible. Je tiens à rectifier ce point: la dernière coulée de lave remonte à l’été 2014. Donc, oui il y a une belle grosse coulée mais elle est noire et solide!

Si vous savez à quoi vous en tenir, vous ne serez pas déçu; la vue est sublime, avec la chaîne de volcans au loin, le cratère fumant du Pacaya et son flanc à la végétation désolée. On se croirait sur la lune. C’est très impressionnant d’être témoin des vestiges de la puissance brute de la terre.

Le Fuego est pour sa part très actif et il éternue toutes les 20 minutes (du moins, c’était son rythme au printemps 2015). Il est visible de la buccolique ville d’Antigua mais vous ne pourrez pas le visiter. Trop dangereux…

volcan fuego
Volcan Fuego

J’ai dû faire mon deuil de voir de la lave rouge avec l’état de santé de mon copain et mon manque de préparation physique pour entreprendre des treks de 2-3 jours en montagne. Ce sera pour mon voyage en Indonésie!

Par contre, le Guatemala est un petit pays qui a beaucoup à offrir hormis ses volcans. Et les gens sont incroyablement gentils.

Notre parcours: Guatemala Ciudad, Antigua, région du Lago de Atitlàn, Chichicastenango et retour à Guatemala Ciudad.

Les routes sont sinueuses et même si vous louez une voiture, se rendre d’une ville à l’autre prend plus de temps que l’on pourrait croire en regardant  la map!

Antigua est une ville pavée charmante, au cachet colonial et elle recèle de bons restos, d’hotels abordables et de places à visiter.

Astuce: Il est très facile de négocier, surtout en basse saison. Profitez-en!

Coup de Coeur: San Marcos, un tout petit village auquel on accède par bateau seulement, en bordure du Lago de Atitlan. C’est un labyrinthe de chemins en terre pour piétons seulement, vous n’y verrez aucune voiture. Que des chiens, des humains et des poules!

Coup de Coeur dans le Coup de Coeur: Nous avons séjourné dans un hôtel magique à San Marcos: Aaculaax. Construit en matériaux recyclés, en harmonie avec l’environnement, chaque chambre est unique, le déjeuner (compris dans la plupart des forfaits) est copieux et le personnel est accueillant. C’était un peu au-delà de notre budget sac-à-dos mais ça valait vraiment le coût!

Astuce: Si vous êtes un adepte du WWOOFING  (travail en échange de logement et de nourriture), cet endroit l’offre.

Chichicastenango est un petit village reclus du reste du monde, accessible par une route incroyablement sinueuse et montagneuse (voir photo), il accueille chaque jeudi et dimanche le plus gros marché publique d’Amérique Centrale. La ville prend tout son charme dès lors et c’est très agréable de marcher dans ses ruelles bondées de marchands et d’acheteurs. Il y a une grande concentration de Mayas ici et c’est beau de les voir dans leurs habits traditionnels.

Surprenant: Le marché n’est pas cacophonique. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de négocier à voix basse, en suivant l’exemple du vendeur! Je n’avais jamais vu un marché aussi tranquille!

Il y a beaucoup de sites archéologiques au Guatemala mais nous aurions eu besoin de plus de temps – ou de prendre l’avion, ce qui augmente considérablement les coûts – étant donné que les plus célèbres endroits sont très reculés. Si vous voulez voir Tikal, calculez 8 heures de trajet pour se rendre de Guatemala Ciudad.

Je n’avais pas d’attentes face au Guatemala, j’y étais même un peu indifférente avant d’arriver, et je recommande maintenant cette destination à tout le monde qui aime voyager à peu de frais et découvrir de nouvelles cultures. Les gens sont si gentils et le décor est magnifique. C’est un pays à découvrir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s